Par / 23rd février, 2017 / Non classé / Pas de commentaire

Des Racines et des ailes ‘ vallée de la Loire’

Replay – Passion patrimoine : En remontant la Loire, de l’estuaire au Val d’Amboise – Des racines et des ailes

Loire

Carole Gaessler propose de remonter le cours de la Loire, de l’océan Atlantique aux portes de la Touraine. A la faveur d’une grande marée, Stéphanie Aumenier, ingénieur écologue, survole les marais de l’estuaire, surveillant avec attention cette zone entre terre et eau. Quant à Guillaume Douaud, éleveur de vaches,

il doit mettre son troupeau à l’abri de la montée des eaux dix fois par an. De son côté, Olivier Absalon présente les plus beaux patrimoines de Nantes à bord de son bateau traditionnel. Dans le centre historique de la ville, il explique l’évolution du plan de la cité dans les années 30, lorsque le cours de la Loire a été détourné. Une promenade au coeur de Nantes permet également d’en découvrir l’un des lieux emblématiques : le passage Pommeraye. Construit au XIXe siècle, il reliait le centre de la ville aux quais de la Loire.

Avec ce film inédit de la collection « Passion Patrimoine », nous remontons le cours de la Loire depuis l’océan Atlantique jusqu’aux portes de la Touraine.A la faveur d’une grande marée, Stéphanie Aumenier, ingénieure écologue, survole les marais de l’estuaire. Elle surveille avec attention cette zone entre terre et eau que l’homme a patiemment apprivoisée.  Nous suivons Guillaume Douaud, éleveur de vaches. Dix fois par an,  il doit mettre son troupeau à l’abri de la montée des eaux.

Olivier Absalon nous emmène sur un bateau traditionnel de la Loire  à la découverte des plus beaux patrimoines de Nantes. Les grandes grues portuaires sont aujourd’hui le symbole de cette ville.
Nous retrouvons Olivier dans le centre historique de Nantes – une ville dont le plan a beaucoup évolué dans les années 1930 lorsque le cours de la Loire a été détourné.

Au cœur de la ville, un trésor du patrimoine nantais : le passage Pommeraye. Construit au 19ème siècle, il reliait le centre de Nantes aux quais de la Loire. Ce lieu est toujours très apprécié des Nantais.

Dans le Saumurois, un passionné du fleuve, Jean-Maurice Belayche, navigue sur une toue traditionnelle qu’il a aménagée en gîte-hôtel flottant. A Saumur, il est attendu par le nouveau propriétaire de la distillerie Combier. Avec ses alambics disposés sur une structure métallique de type Eiffel, il relance la fabrication de triple sec.

Saumur c’est également la cité du Cadre Noir, une école militaire créée sous Napoléon 1er pour former l’élite de la cavalerie française. Nous avons pu suivre les maîtres écuyers dans les coulisses des répétitions pour leur nouveau spectacle.

Un peu plus à l’est, en Touraine, Laurent Meudic a ouvert une épicerie fine il y a trois ans. Régulièrement, il rend visite aux producteurs locaux comme Peter Hahn, un producteur de Vouvray qui travaille ses vignes à l’ancienne. Puis, Laurent nous fait partager le quotidien d’un pêcheur pas comme les autres. Thierry Bouvet relance la pêche urbaine dans la Loire, entre les ponts de la ville de Tours.

Enfin, le photographe Jean-Baptiste Rabouan pose son regard sur le château de Langeais. Ce grand reporter globe-trotter nous invite également pour un vol extraordinaire à quelques mètres au-dessus de la Loire sauvage. Un trajet aérien qu’il effectue à bord d’une Cinébulle, une mini-montgolfière unique conçue pour s’approcher au plus près de la canopée.